assurances-sante

Cure thermale : est-elle prise en charge par les mutuelles ?

En France, il existe de nombreux centres de cure thermale qui accueillent chaque année des milliers de curistes . Les cures thermales sont d’ailleurs bénéfiques pour la santé en général et peuvent même être prescrites par un professionnel de santé pour compléter un traitement. Peut-on espérer un remboursement ?

Dans quels cas la cure thermale est-elle remboursée ?

Pour bénéficier d’un remboursement de la Sécurité sociale, la cure thermale doit obligatoirement être prescrite par un médecin traitant. Seules les pathologies suivantes sont acceptées : les affections neurologiques, urinaires, rhumatologiques, digestives, psychologiques, gynécologiques, respiratoires et muqueuses bucco-linguales.

Par ailleurs, il faut suivre le traitement au sein d’un établissement conventionné par la Sécurité sociale. Aujourd’hui, on peut recenser 105 centres agréés. Le choix va dépendre de la pathologie à traiter et de l’adresse du patient. Enfin, il faut prévoir une cure de 18 jours.

Attention! L’Assurance maladie prévoit une seule cure par an.

Quels sont les postes de santé pris en charge ?

L’Assurance maladie peut rembourser une partie des dépenses engagées. D’abord, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge à hauteur de 70% des tarifs conventionnels fixés à 80 euros pour les frais médicaux (consultations et surveillances médicales) nécessaires tout au long du traitement et les actes complémentaires requis. Si le médecin n’est pas conventionné, le montant est réduit à 6,86 euros. Pour le forfait thermal, le remboursement est limité à 65% du tarif conventionnel.

Pour alléger les dépenses liées aux frais de déplacement, la SS peut rembourser une partie des frais de transport et d’hébergement dont le montant varie selon les revenus de l’année N-1 du patient. Ces frais sont couverts à 65% sur le tarif aller-retour. Pour les frais de séjour, le forfait est fixé à 97,50 euros.

Quels sont les restes à la charge du patient ?

Le curiste devra s’acquitter du ticket modérateur. Toutefois, ce montant non couvert par l’Assurance maladie peut être pris en charge par sa mutuelle. Certains établissements appliquent aussi un « complément tarifaire » entièrement à la charge du patient. Néanmoins, il existe un plafond à ne pas dépasser. Enfin, les centres proposent des services supplémentaires : des soins de confort comme l’aquagym, le bain bouillonnant… Les dépenses engagées sont à 100% à la charge du curiste.

Si vous avez souscrit une mutuelle santé, vous pouvez profiter d’une meilleure couverture et par conséquent de bénéficier d’une prise en charge plus importante. La mutuelle peut en effet rembourser le ticket modérateur ainsi que le complément tarifaire. Un reste à payer à 0 euro, c’est possible ! Cela va surtout dépendre du type de formule choisie dont le niveau de couverture est clairement mentionné dans votre contrat.

Quitter la version mobile